Le vivre ensemble

Cette expression française appartient au jargon moderne de la science politique, au même titre que gouvernance, par exemple. Elle trouve sa lointaine origine dans le langage conceptuel de la théologie politique médiévale, telle qu’elle peut apparaître chez Thomas d’Aquin, qui est elle même une rumination de la scie aristotélicienne selon laquelle l’homme est un animal social (zoon politikon). Naturale autem est homini ut sit animal sociale et politicum, in multitudine vivens, magis etiam quam omnia alia animalia, quod quidem naturalis necessitas declarat., Sancti Thomae de Aquino, De regno ad regem Cypri Livre I, Chapitre I. Elle correspond à la tentative d’exprimer cette nécessaire capacité humaine d’exister comme être social. Pour être plus clair elle considère que l’homme (unus individualiter) n’a pas d’autre essence que dans le commerce avec les autres. Pour exprimer le même concept, la langue espagnole dispose d’un terme bien connu par mes étudiants, convivencia. L’italien lui aussi dispose d’un terme équivalent, celui de convivenzza. Nous pouvons nous demander pourquoi la langue française ne dispose pas d’un tel instrument conceptuel et nous oblige à utiliser cette forme périphrastique aussi lourde que laide ? Nos académiciens en avaient le souci. Surtout Mme Florence Delay, hispaniste portant un regard toujours extrêmement fin sur les faits de langue. Voici ce qu’elle disait en 2004 : « Convivialité » : mot sympathique, certes, emprunté de l’anglais et mis en circulation au XIXe siècle par le gourmet Brillat-Savarin, mais qui dit le goût des agapes joyeuses et dont la tonalité festive ne convient pas à la vie de tous les jours. Alors ? « Cohabitation » désigne une demeure partagée par goût… ou par nécessité. Ce mot nous rappelle l’obligation d’habiter avec un mari, avec un parti. Il nous met un peu à l’étroit, tandis que « coexistence » lance dans de trop vastes espaces où l’homme a pu coexister avec des espèces disparues comme le mammouth et l’aurochs. Bref, le terme capable d’exprimer tout simplement la vie les uns avec les autres nous manquait. Et lorsqu’un jeudi du mois d’avril, après avoir examiné son étymologie si naturelle, cum vivere, notre compagnie adopta « convivance » à l’unanimité moins une ou deux abstentions, une étrange sensation de reconnaissance m’envahit.”

http://www.academie-francaise.fr/immortels/discours_5academies/delay.html

Victoire à la Pyrrhus. Belle victoire de l’esprit, qui est restée sans suite pusque même si ce néologisme est entré dans le dictionnaire de l’Académie, il n’a pas “percolé” dans le langage social ni même dans celui des spécialistes de la science politique.
Pourquoi ? Parce que comme contrôleur de la norme, l’académie française est un Mont Olympe où les dieux livrent des batailles langagières qui laissent les animaux politiques terrestres indifférents. Peut-être aussi parce que l’invention en matière de langue ne vient pas de l’Olympe mais plutôt du 9-3. La seule fonction laissée à l’académisme est la conservation, ce qui n’est pas le cas en Espagne par exemple, où le dictionnaire de l’Académie, régulièrement édité et diffusé à des prix raisonnables est un véritable instrument pour les écoliers et les amateurs de mots croisés. On trouve mieux, bien sûr, en particulier le magnifique dictionnaire en deux tomes de Maria Moliner. Cette dernière fut à la langue ce que Thérèse d’Avila était à sa foi, un monstre de puissance intellectuelle, et, de plus, une femme.

Publicités

Un commentaire sur “Le vivre ensemble

  1. Convivialité conviendrait très bien, pourtant! De nombreux mots ont des acceptions plus ou moins différentes selon le contexte. Ici, la différence serait ténue.
    A propos du dictionnaire, pour les enfants et étudiants, la solution est sur l’Internet! Pas cher.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s